Faire modeliser en 3D son plan de batiment

De nombreux corps de la société ont besoin de faire construire un bâtiment. Qu’il s’agisse d’un individu pour installer sa famille dans sa première maison individuelle, une administration qui souhaite déménager ses services dans un environnement plus fonctionnel, ou encore un chef d’entreprise d’une startup qui aurait besoin d’installer sa zone de production… potentiellement tout le monde est un jour ou l’autre confronté aux processus inclus dans la construction d’un bâtiment. Dans cet article, nous allons principalement nous intéresser aux cas qui nécessiteraient d’aller plus loin que simplement penser le projet en amont avec un plan simple en 2D. Si c’est tout à fait possible de faire construire ses ouvrages sur cette base, il est parfois préférable de faire appel aux nouvelles techniques et au numérique. 

 

En quoi la modélisation 3D est utile

Prenons l’exemple de l’entrepreneur qui souhaite faire la synthèse de son projet, afin de pouvoir mieux maîtriser la conception en amont. Il souhaite réaliser des bureaux fonctionnels et pratiques pour ses salariés, tout en voulant une zone de production optimisée. S’il choisit de rester sur un plan en 2D, sans maquette ni aucune modélisation, il pourrait effectivement mener à bien son chantier. Malheureusement, il pourrait dans ce cas ne pas tomber sur des erreurs dans le design global, qu’il aurait pu facilement éviter s’il avait fait appel à ce que l’on appelle le processus BIM : https://bim-synthese.fr/bim-gem/.

Le processus BIM est utilisé en ingénierie depuis les années 1990 pour l’étude, la conception et la réalisation de bâtiments à l’aide des progrès du numérique. C’est principalement faire une maquette en 3D, mais aussi penser toute la réalisation des travaux en mode management innovant, rationnel et optimisé. Cet acronyme signifie en fait Building Information Modeling (ou Management).

En utilisant une maquette en trois dimensions, pour en revenir à notre exemple d’entrepreneur, il aurait pu anticiper des espaces mal optimisés. Que ce soit au niveau du déplacement en interne (notamment sur une chaîne de montage) ou permettre de rationaliser les espaces disponibles, le processus BIM est le moyen le plus adéquat. Il permet de réaliser des économies indirectement, pour des raisons évidentes d’anticipation. La maquette 3D n’est pas seulement utilisée en amont du projet, pour faire les plans, mais aussi tout au long de la construction pour aider à coordonner tous les acteurs d’un chantier.

 

Exemple de réalisation concrète

Vu que le processus BIM est de plus en plus utilisé dans le bâtiment, nous pouvons d’ores et déjà proposer un exemple frappant pour se rendre compte de son utilité. Il s’agit, du moins en France, de la réalisation d’une part importante du projet Grand Paris Express. Démarré il y a une dizaine d’années, il s’agit de faire ajouter deux centaines de kilomètres de réseau de métro dans la capitale. Le coût estimé était de plus de vingt-six milliards d’euros ! Pour un tel coût, impossible de faire la moindre erreur. Adopter le processus BIM aura permis d’anticiper toute contingence dans l’application du design global des lieux, tout en permettant au gros œuvre de se faire dans les meilleures conditions de réalisation.