L’art du bâtiment, un travail qui demande une certaine rigueur

Il faut tout d’abord avoir cette passion de construire pour devenir un maçon. Le maçon est une branche dans le domaine de BTP et tout ce qui est construction, des chantiers, etc.

La fiche professionnelle d’un maçon

La première qualité d’un maçon est la volonté. Puis, cet esprit créatif qui demande tout de même une vision plus loin. Et surtout, savoir apprécier ce que l’on est en train de faire, et de s’orienter vers les filières techniques. Dans ce métier, il faut avoir de la force parce que c’est un métier très actif. Cela ne veut pas dire que les femmes ne peuvent pas s’y intégrer.

Le parcours scolaire

Tout d’abord le BEP en architecture, puis la formation en CAP. Il y a plusieurs branches à suivre dans la formation de CAP maçon, du côté de bétonnière et de la construction, de la charpente, les couvertures de la maison, etc. À la fin de l’étude, vous devrez acquérir le certificat de qualification professionnelle en tant que maçon et conducteur de travaux. Il est totalement possible que le maçon travaille en indépendance, et devienne le chef de sa propre entreprise, dans ce cas, en plus de son diplôme de maçonnerie, il doit apprendre la gestion et la comptabilité.

Les tâches d’un maçon

Le maçon doit avant tout avoir une connaissance sur la technique de coffrage, l’échafaudage, le moulage, une touche sur le ferraillage et enfin, faire un montage de béton armé ou d’un plâtre. Il doit donc à cet effet savoir tenir une truelle, le fil à plomb, manœuvrer la bétonnière et tous les outils de construction d’une maison. Faire des mortiers est la spécialité d’un maçon, et faire un bon mélange pour la couverture du mûr, etc. En l’occurrence, un maçon a une capacité de lire le plan architectural de la maison et connaît les règlements de sécurité d’un chantier et sa normalisation.

Le maçon est le premier élément dont un équipage de chantier de construction ou des ouvrages ont le plus besoin.